Non pas convaincre mais raconter l’histoire

« Le chemin qui mène à la scène
passe naturellement par le scénario »

Ettore Scola

Sachez raconter l’histoire

Personne ne vous écoute raconter l’histoire. En revanche, chacun réinvente sa propre histoire à partir de ce que vous dites … quand tout va bien. Dans votre présentation, il s’agit donc d’amener votre public à se projeter dans votre histoire. Non pas convaincre mais faire adhérer. C’est pour cela qu’il importe souvent de structurer votre présentation comme une histoire et/ou de l’illustrer par des histoires. En effet  par défaut, votre public pense en réalité en mode histoire.

Success and fairytales | Didier Chambaretaud | TEDxIESEGParis 2014

Raconter l’histoire signifie conjuguer raison et émotion

Raconter l’histoire signifie accepter l’émotion, l’anecdote, le « storytelling ». L’exercice est parfois complexe surtout lorsqu’il s’agit de raconter l’histoire de ceux qui racontent des histoires … Mais raconter une histoire bien choisie et authentique, ça fonctionne ! Ecarter les émotions au motif que le sujet serait trop sérieux est souvent une erreur. Le raisonnement discursif et ses illustrations sont également des clefs importantes. Le rationnel garde toute sa place également. En fonction du texte et du contexte, rationalité et émotion se conjuguent.

Toucher le public, quel qu’il soit, à la fois par l’émotion et par la raison est donc votre objectif. Savoir ce qui doit primer du cœur et de l’esprit dépend du contexte, de votre public et de votre message. Le réglage des proportions vous appartient donc mais seul compte le fait que passe votre message.

Avec «18Minutestalks©», nous partons pour cela du message que l’orateur dédie à son public.

Notre offre se trouve ici et pour prendre contact, cliquez ici

Partager sur :